Je me suis perdu dans la rue du quai.

Je ne banquerai que lorsque j'aurai vu votre don !

Je pleurais parce que tu m'avais promis ton tennis.

Je prefere ce simple anjou au jus de la treille qu'on met en boutique

Je regrette que ce balcon saille

Je tournais vainement ma peine vers mes livres ...

Je trouve que Macon a un drole de nom

Jean Luc Les Mouches.

Jean Luc le responsable systeme.

Jean-Luc nous brouille l'ecoute

Jeune homme, ces crampes vous font-elles bouder ?

Jolie pepee, cache ton dos si tu ne veux pas qu'on te jette a la rue

Joseph a macule Henri

L'Afrique est bonne hotesse, mais la canicule n'a rien pour m'emballer !

L'Ecole de Saumur vante ses bons cotes

L'abbe a bien de la peine a tirer un ecu de son tronc

L'abbe confesse l'epicier

L'abbe ne supporte pas la laideur quand il est en cure

L'abbe se dresse en chaire devant ces colonnes

L'aller et retour du Mans lui avait desseche la glotte

L'amoral a des qualites

L'anesse a le feu au derriere

L'arbitre a ete d'accord sur ce but

L'archeologue a fait ceder la stalle de Venus.

L'archeologue mettait le produit de ses fouilles dans des caisses

L'architecte donnerait toutes ces vieilles briques pour une belle lucarne

L'art d'empiler les culottes.

L'artiste a dans son coeur comme un rameau nu.

L'aspirant habite Javel.

L'assistant a une belle paye de cours

L'aviatrice a pendu son fuselage a la cime d'un pin

L'eleveur de colombins expose une paire de males.

L'embaumeur arbore une mine de porc.

L'enfant du peche serait-il mythomane ?

L'ete il fait chaud et beau.

L'etudiante constate la raideur des berges de visu

L'eveque presenta le neophyte, puis l'abbesse

L'eveque rentre sa bete dans l'ecurie

L'eveque tient a etre en cure au plus fort de l'election.

L'haleine empire, dit le dentiste, je vais vous reboucher le tout.

L'hotelier etalait ses carpettes sur la route

L'inspecteur primaire voudrait voir les bons cahiers

L'ivrognesse cuvait quand les flics l'ont emballee.

L'oiseleur se debrouille pour montrer l'appeau des ses cailles

L'ordonnance du capitaine secoue sa caissette jusqu'au camp

L'ouvriere est passive devant la linotype

La Chine se dresse devant les Nippons.

La baronne est folle de la messe

La bergere longea le verger jusqu'a la berge

La bergere s'amuse a voir passer ce pitre

La bible : voila une chose qui me fait bien prier !

La bibliothecaire faisait exposer les Plines.

La bonne epouse connait son du

La bonne menagere bouche les trous de mites

La boxeuse sentait se dilater sa rate a chaque chute

La cantatrice passa, toute en brillants

La cantiniere met son quart au trou du fut

La cantiniere porte une grosse d'oeufs au camp

La commercante a un horrifique benefice

La cuvette est remplie de bouillon

La danseuse s'est retrouvee jusqu'au centre

La douane israelienne n'admet pas les preposes russes

La duchesse n'est pas femme a decouper la biche en trente

La duchesse voudrait voir des groupes de cailles

La fee la plus aimante a toujours la faveur du ciel.

La femme du capitaine a fait mander le marin a bord

La femme du chef de gare m'a laisse le Chaix

La femme du garagiste etait deroutee par mes petits pistons.

La fermiere a des nichoirs en forme de pont

La fermiere sait que sa poule mue, aussi vit-elle aux champs.

La fiancee a deja le choix dans la date.

La filleule a guette en voyant le gros saphir a sa tante.

La footbaleuse s'est couchee sur la touche

La gendarmerie de Saint-Raphael a recours aux adjudants du Var

La jeune beur reve de sites de banlieue

La jeune existentialiste se prete au jeu du neant

La jeune fille agace les roussettes avec ses bouts de pain

La jeune fille contemplait le plan qui venait de la Guinee.

La jeune fille n'avait que ses petits pois pour diner.

La jeune fille ressent la profonde aversion de l'asperge

La jeune fille revint de la ferme pleine d'espoir jusqu'au pont du Jura !

La jeune fille s'etait laissee abusee par les mythes

La jeune informaticienne compilait le C a longueur de journee.

La jeune paysanne reve devant un beau vendeur

La jolie fille habite Laval

La jouvencelle glisse dans la piscine

La laborantine excite le foetus du bout du talon.

La magistrature assise ment debout

La malheureuse s'est tordu l'humerus

La marquise a beche trois allees

La marquise lavait son calecon de satin

La marquise mettait des potions de peur que sa mue ne la perde.

La mathematicienne avoue ne pouvoir travailler qu'avec pi connu

La mere superieure veut voir la belle contrite repenter apres ce badinage.

La mortadelle fut attaquee par les Scipions

La mouche se pose sur le beat.

La mousse d'un blanc rosatre recouvrait la Garonne.

La mule est en route, s'exclama le charretier.

La patineuse tient a faire une escapade sur mes roulettes

La pauvre femme se tordait les mains devant le sinistre.

La paysanne fait la promotion des sports en ferme

La pedicure me mouille les cors

La petite Marion m'a fait un beau papier.

La petite indienne lavait le pis de la vache

La petite nonne aimait les gros boeufs.

La physicienne a un poids qui vaut plus d'une dyne

La physicienne connait bien la force que represente une dyne pure

La poetesse aime les vers belges

La prefete se rejouit de passer des Landes au Gard

La querelle d'Edouard traine en longueur...

La romanciere ne veut pas facher le lecteur

La rosiere songe a la mine orgueilleuse du pere

La sainte nitouche trouve les plus petits delits vicieux

La secretaire remet son calcul de peur qu'on ne la rembarre.

La solitude du contrepeteur coureur de fond !

La squaw caresse la patte de la biche

La travailleuse ne rougit pas d'un cal fecond

La vieille negresse reussit a se nicher dans ses torchons

Le Pied-Noir a fait souche dans le Midi

Le Pont Neuf fait soixante pieds.

Le banquier racole des fonds vereux

Le bouffon de la reine est travaille par un catarrhe

Le bout de la tresse est cache par de pieux voiles.

Le boutre du sultan remonte le confluent de la Garonne.

Le bucheron fendait encore quelques bois et faisait toutes ses billes.

Le campeur decouvre des tentes a foison

Le capitaine dut enfumer sa cale

Le capitaine redoute les proues qui tuent

Le champion jette avec puissance

Le chasseur sous-marin recherche des fonds curieux

Le chic des bottes seduit celles qui cousent les robes

Le chien passe en catastrophe avant que l'on n'habite l'arbre

Le chirurgien amputa une jambe

Le clerc du notaire n'arrive pas a atteindre son but

Le client a laisse un moka dans l'auto kabyle

Le comique a debouche en riant

Le coureur en piste parle a peine

Le cuisinier a un canard sur le feu.

Le cuisinier entame une escalope sur une belle salade.

Le cuisinier se fait des nouilles, encore.

Le cure est fou entre deux messes.

Le decorateur reve d'encoller les murs.

Le depute reservait au senateur une belle collection de piques

Le directeur compte les points des centraliennes

Le directeur contemplait l'affiche molle du publiciste.

Le directeur rentre chez lui, une fois l'ecole verrouillee

Le dompteur montre sa bete a la miss.

Le froid se glisse sous le dock et la jeune ouvriere gemit de froid

Le garagiste a des cales souillees

Le garcon d'honneur a leche le confit d'oie

Le general devint pale a cette nouvelle subite de l'action

Le general sait reconnaitre le cri d'une bonne population

Le grand rabbin ecorchait l'Hebreu, sa femme l'Ecossais.

Le gros Bob ne voulait pas sortir de la zone

Le gros entrepreneur petrit le beton a la tonne

Le haut d'Ecosse est plein de suisses.

Le jardinier a place sa belle serre entre les pins

Le jeune paien avait une mine pas assez pure.

Le jus de sapin apaise mon angine.

Le maire a mis ses elus dans le meilleur camp.

Le maire de Riom a toujours de belles elections

Le maire s'exerce sous la flotte

Le maniement reitere des fonds multiplie les mouvements de caisse

Le marchand avait lese la paysanne en lui retirant sa biquette

Le marin embrasse la Marion sur le quai

Le marin grattait le fond de la quille avec un fer d'herminette

Le marin grattait le fond de sa quille avec le fer de l'herminette et le sechait d'un petit feu de poutres

Le marin grattait le fond de sa quille avec le fer de l'herminette.

Le marmiton veut gouter la sauce

Le marquis caressait le jonc de sa canne.

Le mathematicien s'interesse aux chiffres debiles.

Le matheux se servait en veinard de son pi pour l'appliquer au cas du rond

Le mecanicien nettoie les festons des roues libres

Le medecin n'aime pas que l'infirmiere parte pendant les ventouses

Le membre du jury est assez matheux...

Le mineur au visage pale, qui sortait sa houille de bon coeur, grace a ses piliers de mines, disait a sa femme: "Viens secher ton linge".

Le ministre est assez ferme quand au sport

Le moine reve d'etre en cure avec une calotte.

Le negre avait une chopine de cola

Le passeur a retire la cle du bac

Le paysan regarde pousser les epis

Le pecheur approcha sa conquete du quai

Le peintre a mis le couchant en valeur

Le pekin est a Nice

Le petit leopard etait fatigue d'avoir trottine.